La communication à distance

Depuis janvier 2019, je communique uniquement avec les animaux malades, en fin de vie, qui ont des douleurs ou des animaux qui ont des troubles du comportement (angoisses, anxiétés, stress, etc)... Mon travail est de comprendre à quoi en est l'animal, comment il vit sa situation difficile ou pourquoi il se comporte ainsi. La communication va aider à mieux comprendre les besoins spécifiques d'un animal troublé par sa maladie, son handicap ou ses comportements. Elle est un support à un traitement thérapeutique ou à un suivi vétérinaire. Elle aide à guider les humains dans les ressentis de l'animal.

Généralement, je pratique la communication à distance avant de rencontrer l'animal, car cela permet une première "rencontre" avec lui et que je n'entre pas directement dans son intimité et que la distance permet de mettre une certaine protection. Je demande une photo de l'animal avec son regard, son nom et son adresse complète avec le nom de son humain. Quand je communique à distance, je suis tranquille dans ma salle de soins et je me mets en mode "méditation". Je demande toujours à l'animal s'il est d'accord de communiquer avec moi après m'être présentée à lui. Si la réponse est oui, j'entre en communication avec lui et j'écris ce qu'il me transmet. Si la réponse est non, je lui dis que je lui ai fait juste un coucou et que je reviendrai une autre fois. Généralement, pour les animaux réfractaires, il me faut revenir une deuxième ou une troisième fois et ils acceptent. Il est rare qu'un animal refuse une communication à distance. 

Une fois que la communication est terminée, j'appelle son humain pour lui transmettre ce qui a été dit et nous pouvons échanger sur la situation. C'est aussi à ce moment-là que nous décidons si une visite est utile ou pas à mon cabinet. Chaque situation est différente, il peut arriver qu'un rendez-vous soit pris directement, afin que la communication soit transmise au cabinet.

Nouveau! J'inclus dans chacune de mes communications un petit soin énergétique à distance avec une huile essentielle que l'animal choisit. Ce soin peut indiquer de façon plus ciblée les besoins de l'animal au moment de sa connexion. Il est possible par la suite de créer l'huile essentielle pour la diffuser chez vous. Elle travaillera sur l'aura de l'animal et répondra à ses besoins au niveau émotionnel, mental et au niveau de ses énergies.

La traduction d'une communication reste délicate et complexe, car elle est le résultats de différentes informations non verbales reçues. Des images, des sons, des goûts, des odeurs, des sensations, des mots, des émotions, quelques phrases me sont transmis par les animaux et je dois ensuite faire une traduction en langage humain...

Les soins à distance

Il arrive que mes communications à distance soient complétées par des recherches énergétiques de l'animal. Ces recherches sont faites à l'aide de mon tensor, de mon pendule et de schémas. Ces recherches me donnent une indication de l'état émotionnel, psychique et physique de l'animal. Cela me permet ensuite de faire un soin en fonction de mes résultats, soit à distance, soit à mon cabinet.

Je regarde aussi l'élément de l'animal (terre, eau, métal, etc..) qui donne une indication sur son caractère, ses forces et ses faiblesses.

Je peux également compéter une communication à distance avec un soin Nahii. Il est un excellent complément à une communication, car il indique ce dont l'animal a eu besoin durant le temps de la connexion.

 

Photo: Amiral

 

La communication directe

En règle générale, j'ai déjà établi une communication à distance avec l'animal avant de le rencontrer au cabinet. Il arrive que des situations urgentes ne le permettent pas, mais elles sont rares. Quand l'animal vient à mon cabinet, je me présente à lui et je lui dis que c'est avec moi qu'il a communiqué il y a quelques jours. Les animaux me reconnaissent pour la plupart d'entre eux. 

Lorsque je communique en direct, je n'ai pas besoin de me mettre en méditation, je me connecte juste à lui, je le regarde dans les yeux et nous pouvons ainsi "nous parler". La communication directe est plus fatiguante pour les animaux, car elle demande une concentration importante. L'animal doit rester connecter à moi et moi à lui, ce qui est de loin pas simple, car les animaux se déconcentrent très vite pour un bruit, une odeur, etc...la communication directe va très vite. Elle est tout un art entre des allers-venues avec l'animal et son humain présent qui attend des réponses...