Une longue convalescence

Le 16 février 016, Canelle a une vilaine blessure à la queue et elle est en ce moment à l'hôpital chez notre vétérinaire. Je vais la voir tous les jours, plusieurs fois si je peux. Canelle semble apprécier mes massages et elle me communique qu'elle n'a pas trop mal, mais qu'elle n'aime pas du tout être dans la cage du vétérinaire. Elle est très courageuse. Ce soir, elle a compris qu'elle devait encore rester pour se faire soigner par le vétérinaire. Je sais qu'elle m'attend demain et que mes massages la rassurent et la soulagent beaucoup.

Le 20 février 016, Canelle peut rentrer à la maison pour le week-end, mais elle devra retrourner lundi chez le vétérinaire et rester hospitalisée au moins trois jours. Sa queue a du mal à se remettre dans son accident. J'ai pu comprendre qu'une voiture lui a certainement roulé sur la queue. Canelle est très brave, le vétérinaire dit "si tous les chats que je soigne étaient comme elle, ça serait un vrai bonheur et une grande facilité".

Le 22 février 016, Canelle est de retour chez le vétérinaire. Pour le moment, il n'est pas actuel de lui amputer la queue, mais le vétérinaire envisage tout de même cette opération si la cicatrisation se fait mal ou s'infecte d'avantage. J'ai comuniqué ma confiance à Canelle, qui a compris que nous faisons tout pour lui sauver sa queue. Je la prépare tout de même à devoir vivre sans sa queue, Canelle semble accepter son sort avec une grande sagesse. Elle se laisse soigner, elle ronronne dans les bras de l'assistante du vétérniaire, un ronron nerveux, mais sans révolte, sans montrer la moindre dent. Une chatte admirable et très très touchante.

le 25 février 016, nous la repennons à la maison, car Canelle montre des signes de dépression chez le vétérinaire. Elle se cache sous des linges, se tient en boule. Nous décidons de faire les trajets tous les jours pour la soigner chez le vétérinaire. Il n'est plus question d'amputer sa queue, la cicatrisation se fait bien. Dans la voiture du retour, Canelle se montre impatiente de rentrer à la maison.

Le 29 février 016, les nouvelles sont bonnes. Canelle ne déprime plus du tout ! Elle va devoir encore faire plusieurs allées-retours pour faire soigner sa blessure, qui se cicatrise de mieux en mieux. Canelle ne miaule même plus dans la voiture, car elle a compris que nous l'emmenons chez son vétérinaire tous les jours pour la soigner et qu'elle revient à la maison. Elle se colle à la grille de sa caisse de transport pour avoir un contact avec nous pendant le trajet. Elle est adorable!!

Le 7 mars 016, Canelle va de mieux en mieux. Elle accepte sa situation avec une grande sagesse, car ce n'est pas tous les jours facile . Canelle n'aime pas les trajets en voiture, mais elle continue à se mettre contre la grille de sa caisse et elle tente même de nous attaper pour nous manifester son mécontentement d'être à nouveau en voiture. Son vétérinaire est toujours plus positif sur sa guérison. Nous ne savons pas encore durant combien de temps nous devrons faire les trajets pour soigner Canelle, nous espérons bientôt, car Canelle commence à en avoir assez...

Le 12 mars 016, la blessure de Canelle stagne depuis deux jours. Le vétérinaire reste positif sur son évolution. Il est possible que la blessure se cicatrise de plus en plus lentement, comme pour les grands brûlés. Canelle continue à faire les trajets avec nous, mais elle veut qu'on lui tienne une patte en guise d'encouragement. Elle sait très bien communiquer ses besoins pour supporter cette épreuve difficile. Courageuse Canelle...

Le 15 mars 016, les nouvelles ne sont pas très bonnes, la queue de Canelle semble ne plus vouloir continuer à se cicatriser correctement. Nous discutons le vétérinaire et moi, nous décidons de nous laisser encore 2 semaines de soins quotidiens. Canelle en a assez de ces soins, de ces trajets. Aujourd'hui dans le parking du vétérinaire, elle m'a fixé dans les yeux pour me dire qu'elle ne veut plus aller chez son vétérinaire. Je la tenais par la patte, elle m'a fixé au moins cinq minutes "j'en ai marre". J'ai cligné des yeux pour lui faire comprendre que je comprenais. A la maison, Canelle tente de retirer son pansement, elle ne le faisait pas avant. Je comprends son découragement...

Le 17 mars 016, Canelle a réussi à retirer son pansement ce matin en guise de protestation! Durant le trajet, elle s'est montrée contrariée de devoir retourner chez son vétérinaire. Canelle retrouve la sensation de sa queue, les nerfs commencent à fonctionner à nouveau et c'est pour cela que Canelle a une phase difficile. Nous avons dû lui mettre une collerette pour qu'elle ne retire pas son pansement! Canelle ne l'aime pas du tout! Aujourd'hui, le vétérinaire est plus positif que les jours précédents. Je continue de tout expliquer à Canelle, qui est vraiment très réceptive à la communication avec les humains.

La mauvaise nouvelle est tombée aujourd'hui, le lundi 21 mars 016. Les nerfs de la queue de Canelle ne reprennent pas, ils sont morts. Le vétérinaire était positif la semaine passée, mais aujourd'hui, il a compris que la queue de Canelle ne guérira plus... Nous devons nous faire une raison. Si nous laissons la queue de Canelle, elle va se gengrainer et Canelle perdera la vie. La décision est rapidement prise de lui amputer la queue. Canelle va se faire opérer demain matin. Ce soir, avant de la quitter, je lui fais une petite caresse sur la tête et je la regarde bien dans les yeux "on va te retirer la queue, Canelle, nous n'avons plus le choix"...Canelle me regarde avec ses yeux sans interrogation...

le 22 mars 016, Canelle s'est fait opérer ce matin et elle est de retour à la maison. Canelle est étourdie, assomée par les médicaments et par le choc. Je lui fais des soins dès que j'ai un moment  plusieurs fois dans la journée. Canelle ne réagit pas beaucoup, je la sens triste et très très fatiguée. Je lui communique toute ma bienveillance, je l'encourage et lorsque je pose mes mains sur elle, je la sens se détendre et se rassurer un peu...

Le 28 mars 016, Canelle va beaucoup mieux. Elle ne supportait pas sa colerette et je décide de la lui enlever en lui expliquant qu'elle doit laisser son pansement. Canelle a un peu de mal par moment, mais elle se montre sage la plupart du temps. Son moral remonte bien, Canelle se promène dans la maison, dort dans différents endroits. Je la sens reprendre confiance et de plus en plus accepter sa situation. Elle est très câline, elle accepte de prendre ses médicamments sans souci. Canelle est vraiment merveilleuse et très réceptive à la communication.

Le samedi 2 avril 016, nous retournons chez le vétérinaire pour lui retirer les fils. Canelle est tout contre moi pendant la manipulation. Le reste de la queue (tout petit) va bien et la cicatrice est belle. Les soins de Canelle sont terminés, elle va pouvoir reprendre sa vie de chatte. Il est évident pour moi qu'il va falloir bien l'accompagner pour que Canelle puisse se résilier à n'avoir plus de queue et à continuer sa vie... Les douleurs fantômes peuvent arriver et je serai là pour l'aider à les traverser.