Un cheval heureux

Au mois de décembre 2017, je suis allée rendre visite à Chico, un cheval qui allait sur ses 18 ans. Son humaine voulait savoir si son cheval allait bien et ce qu'il avait à dire. Chico me raconta que son seul chagrin fut celui d'avoir été séparé de sa maman cheval, alors que selon lui, il n'était encore qu'un jeune cheval. Il se souvenait très bien du jour où sans l'avertir, il fut mis dans un van pour partir loin de sa maman cheval. Il connut par la suite 2 humains avant de venir vers son humaine actuelle. Il est très attachée à elle et à sa soeur, qui vient également le monter. Chico a exprimé sa chance d'avoir une humaine très attentive à son bien-être, car il avait bien conscience que ce n'est pas pour tous les chevaux comme ça. Chico ne s'entendait pas avec tous les chevaux de son entourage, il a dit qu'il aimait être le "chef" et il surveillait beaucoup ce qui se passait autour de lui. ll n'a pas trop voulu me parler de la jument qu'il a aimé et qu'il aimait sans doute encore...elle est partie dans un autre lieu...difficile pour Chico?

Chico se considère comme un cheval chanceux et heureux. Il a dit ne pas avoir connu de maltraitance comme certains de ses congénères... Il en a profité pour remercier son humaine de lui offrir une belle vie.

A ce jour, Chico coule des jours heureux dans un environnment où il peut être plus libre...

  • Chico commençait à se considérer trop vieux pour faire des concours de sauts. Il a exprimé ne pas aimer les déplacements...

  • Chico aime les promenades dans la nature, tout particulièrement dans la forêt.

  • Un merveilleux cheval avec de la prestance...une belle rencontre pour terminer l'année 2017. Merci Chico!

  • Chico a déménagé et il a fait connaissance avec un nouveau copain. Ils se sont tout de suite bien entendu.

  • Heureux de se retrouver dans un endroit où il sera plus libre..."Merci mes humaines pour cette belle idée...c'est beau ici"

  • "Un peu inquiet le premier soir dans mon nouveau box, mais je suis confiant. J'aime déjà cet endroit, vous venez me revoir demain?"