Elko

J'ai connu Elko en juillet 2018. Il me fut décrit comme étant un cheval nerveux, qui sursautait pour tout et rien. Il semblait souffrir d'angoisses post-traumatiques. Quand je suis entrée en contact avec Elko, il fut étonné qu'une humaine pouvait "parler" aux animaux. Elko s'est d'abord montré très méfiant, puis il s'est ouvert au fil de notre conversation:

"Oui, je sursaute, je fais des bonds, une ombre, un tronc d'arbre, une feuille, un caillou, un rien peut me déstabiliser...J'ai connu les longs voyages, coincé dans un van étroit, sombre, sans lumière...les secousses, les bruits" (communication de juillet 2018)

Elko a réussi à me faire part de sa maltraitance passée, pas de tous les événements, mais une petite partie qu'il avait besoin de partatger:

"Je transpire très vite, car les humains m'ont poussé à bout...sais-tu que des humains sont capables de t'affamer pour te rendre le cheval le plus docile possible?" (communication de juillet 2018)

Durant notre deuxième communication, Elko était plus ouvert à partager sa vie d'aujourd'hui et il a aussi pu parler de son ami cheval qu'il a perdu il y a quelques temps:

"Il me manque tellement...on se grattait la croupe...on était côte à côte. J'ai vu ses souffrances dans son regard, il n'a pas eu besoin de me le dire, j'ai tout lu dans ses yeux...et les humains l'ont fait mourir...les humains décident tout de nous...j'étais en colère" (communication de août 2018)

Durant cette communication, j'ai senti Elko s'apaiser par-rapport à son passé et accepter que la vie peut être belle pour lui:

"Remercie mes humaines, les deux, je les aime. Elles m'apprennent que la vie peut être belle et que les moments de bonheur existent aussi pour moi...Merci" (communication de août 2018)

J'ai rencontré Elko en direct deux fois jusqu'à ce jour. La deuxième fois, Elko m'a fait le cadeau de me répondre par oui ou par non en hochant de la tête ou en la secouant. Ce fut un moment magique...Elko fut content de me raconter une promenade qu'il venait de faire quelqes jours plus tôt avec une enfant.

"Elle était douce, gentille et je sentais son amour pour moi dans ses mains d'enfant. Elle est montée sur mon dos, elle était si légère, comme une plume. Elle était très jolie avec ses cheveux blonds..." (communication directe de octobre 2018)

Les chevaux ont la plus grande et longue histoire de maltraitance avec les humains. Malheureusement, l'histoire d'Elko n'est pas unique. Heureusement, Elko a trouvé deux humaines bienveillantes et qui lui donnent beaucoup d'amour. Grâce à elles et à leur travail, Elko peut entrer dans un processus de résilience. 

J'ai connu les chevaux à l'âge de 10 ans et il m'a toujours été insupportable de les voir soumis aux humains par les cravaches, le fouet ou les éperons. A l'âge de 12 ans, je me suis liée à une jument qui se nommait Yellow et j'ai eu une relation bien particulière avec elle. Elle m'a appris beaucoup de choses sur les chevaux. Elle me disait être sensible au toucher des humains et qu'elle n'était de loin pas la seule. Elle m'a appris que le cheval est un animal de fuite, sans aucune violence et qu'il va finir par se soumettre...son histoire viendra...un jour...

  • Elko aime son environnement dans lequel il se sent libre. Il n'est pas attaché et il décide librement s'il va au pré ou non.

  • Il apprécie les promenades avec ses humaines...

  • A notre deuxième rencontre, Elko m'a reconnue de loin et je l'ai vu faire un signe de la tête pour me saluer...Les chevaux ont une grande faculté à la communication ou c'est moi qui ai une grande facilité à les comprendre pour les avoir côtoyés depuis enfant...ou les deux...